jeudi 11 décembre 2014

Chanel Paris Salzburg

Chanel Paris Salzburg Métiers d'arts 2014/15












Encore une fois un article sur Chanel, mais il faut dire que leur chaîne Youtube fait un remarquable travail et leurs vidéos sur les détails des matières sont à chaque fois un plaisir merveilleux. Cela fait onze ans que la Maison rend hommage aux métiers d'arts avec ses collections célébrant une ville dans le monde.



Même si je reconnaissais très souvent un travail sensible sur les textiles, je n'étais pas toujours tout à fait emballée sur les silhouettes. En revanche je fus plutôt conquise de cette interprétation stylistique de la rencontre Paris Salzburg étant donné que j'y retrouve mes goûts personnels allant d'une touche d'historicisme, de romantisme et de patrimoine local, disons folklorique, dans ce cas autrichien tout en réussissant à garder une note contemporaine mêlant l'audace et la créativité.



Dans le vestiaire autrichien on retrouve les chapeaux à plumes, les salopettes, les culottes courtes (lederhose), les corselets inspirés des dirndl, les bottes hautes à laçage, les edelweiss, le cuir, les dentelles, les broderies de fleurs colorées, ajouté à cela les cols rappelant des fraises nobles, des pantalons militaires à baguettes, des capes et des blouses romantiques à manches amples resserrées sur les poignets.









On trouve beaucoup de broderies de plumes. Les papillons sont notamment magnifiques. Il y a de l'inspiration forestière, de nombreux bijoux, des broches, des colliers ras du cou, des rubans, des brandebourgs militaires, des perles de nacres, des couleurs vert sapin, bleu royal, rouge vif et brune, du noir, du blanc et du doré.













Le décor est merveilleux, des tables frugales avec de grosses pâtisseries, des bougies, des dorures et du bois, on s'imagine un joli conte de Noël fait de lumière, de chaleur et de préciosité dans des châteaux enneigés.

 




Pour moi ces images, ce savoir faire m'émeuvent et amènent ma passion et mon imagination loin des conventions réductrices du monde actuel. Bizarrement je retrouve de moins en moins ce partage de sentiments chez mes contemporains.

Loin du peuple soit disant modeste qui paradoxalement cultive le besoin de consommer et de posséder pour pouvoir jouir d'une émotion, la personne sensible peut apprécier une visite dans un musée sans s'imaginer accrocher tel tableau au dessus de son téléviseur comme apprécier un vêtement bien fait, dans des matières précieuses sans crier à l'injustice et de vouloir imposer son diktat de niveler toute création pour en faire un produit plus consommable (donc jouissable pour ceux qui n'ont plus d'autre sens que le toucher du billet) par tous.




source images : vogue.fr et http://chanel-news.chanel.com

2 commentaires:

  1. Many consumers not familiar with Breitling often fear that they will end up purchasing a Breitling watcheswithout knowing it. How likely are you to getwhen you aren't looking for one specifically? Well first of all there are numerous places online that sell Valentino handbags. Most of these sites are from Asia (where Replica Valentino Handbags are made) and are pretty clear about the fact that they sell replica watches.?

    RépondreSupprimer